Critique de la raison pratique par Emmanuel Kant

Critique de la raison pratique

Titre de livre: Critique de la raison pratique

Éditeur: Flammarion

ISBN: 2080710907

Auteur: Emmanuel Kant


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Critique de la raison pratique.pdf - 20,175 KB/Sec

Mirror [#1]: Critique de la raison pratique.pdf - 37,563 KB/Sec

Mirror [#2]: Critique de la raison pratique.pdf - 30,143 KB/Sec

Emmanuel Kant avec Critique de la raison pratique

Quelle est l'origine de la morale ? Les sociologues font de l'obligation morale l'intériorisation d'une contrainte sociale. Mais comment expliquer que des normes imposées par la famille ou la société soient reprises par l'individu et érigées en lui sous forme de devoirs ? Aucune volonté extérieure ne peut obliger quelqu'un en son for intérieur. La société et autrui peuvent contraindre mais ne sauraient obliger en conscience. La thèse de la genèse sociale du sentiment moral se heurte donc à une sérieuse difficulté que la Critique de la raison pratique (1788) résout magistralement : je ne peux me sentir obligé que par ma propre volonté. Le devoir est une loi qui s'impose à la conscience du sujet "parce qu'elle est issue de sa volonté". La conscience morale est ainsi l'expression du pouvoir législateur de la volonté sur elle-même, ce que Kant appelle la liberté ou encore "autonomie". Structure intime de la conscience humaine, la loi est morale avant d'être sociale ou religieuse. Un grand texte, dense et profond, à lire et à relire. --Paul Klein

Livres connexes

Quelle est l'origine de la morale ? Les sociologues font de l'obligation morale l'intériorisation d'une contrainte sociale. Mais comment expliquer que des normes imposées par la famille ou la société soient reprises par l'individu et érigées en lui sous forme de devoirs ? Aucune volonté extérieure ne peut obliger quelqu'un en son for intérieur. La société et autrui peuvent contraindre mais ne sauraient obliger en conscience. La thèse de la genèse sociale du sentiment moral se heurte donc à une sérieuse difficulté que la Critique de la raison pratique (1788) résout magistralement : je ne peux me sentir obligé que par ma propre volonté. Le devoir est une loi qui s'impose à la conscience du sujet "parce qu'elle est issue de sa volonté". La conscience morale est ainsi l'expression du pouvoir législateur de la volonté sur elle-même, ce que Kant appelle la liberté ou encore "autonomie". Structure intime de la conscience humaine, la loi est morale avant d'être sociale ou religieuse. Un grand texte, dense et profond, à lire et à relire. --Paul KleinQuelle est l'origine de la morale ? Les sociologues font de l'obligation morale l'intériorisation d'une contrainte sociale. Mais comment expliquer que des normes imposées par la famille ou la société soient reprises par l'individu et érigées en lui sous forme de devoirs ? Aucune volonté extérieure ne peut obliger quelqu'un en son for intérieur. La société et autrui peuvent contraindre mais ne sauraient obliger en conscience. La thèse de la genèse sociale du sentiment moral se heurte donc à une sérieuse difficulté que la Critique de la raison pratique (1788) résout magistralement : je ne peux me sentir obligé que par ma propre volonté. Le devoir est une loi qui s'impose à la conscience du sujet "parce qu'elle est issue de sa volonté". La conscience morale est ainsi l'expression du pouvoir législateur de la volonté sur elle-même, ce que Kant appelle la liberté ou encore "autonomie". Structure intime de la conscience humaine, la loi est morale avant d'être sociale ou religieuse. Un grand texte, dense et profond, à lire et à relire. --Paul Klein